Connexion client

Mot de passe oublié? Inscription

Voir votre panier

Charbel

« Les mots de mon silence » dans l’Orient-Le Jour [16/04/2015]

Trois questions à… Patricia Hakim, crier son silence

Animatrice radio depuis l’âge de 17 ans, Patricia Hakim perd ses cordes vocales suite à une erreur chirurgicale. Elle signe aujourd’hui* « Les mots de mon silence », un premier roman inspiré de son histoire personnelle, pour redonner une voix à ses mots.

« Les mots de mon silence » est un roman basé sur votre vie. Quelle est la part entre la fiction et l’autobiographie ?
L’histoire, les événements, la chronologie, les dates forment la partie autobiographique. Cependant, les personnages sont remodelés et quelques tournures ont été ajoutées pour donner un peu de romantisme et d’humour à une situation qui devait être dramatique. C’est ma façon de tourner un peu en dérision ce que j’ai vécu. Pour pouvoir avancer.

L’écriture est-elle un moyen, pour vous, de remplacer la radio ?
Rien ne remplacera la radio. La radio vibre toujours en moi. L’écriture de ce roman est mon cri face au destin qui m’a privée de ma voix et de ma carrière, bien que « le destin » soit un grand mot… C’est aussi un moyen d’expression auquel j’ai eu recours pendant les mois durant lesquels j’étais complètement aphone. Imaginez une animatrice radio sans voix et vous comprendrez.

C’est votre premier roman, y en aura-t-il d’autres ?
J’aime écrire, c’est ma façon de lutter, de combattre, de raconter tout ce que ma voix ne peut plus transmettre. Par contre, je n’aime pas être sous la lumière des projecteurs. J’ai toujours travaillé dans l’ombre, à la radio puis à la télé, dans les coulisses. Je continuerai, probablement, mais tout dépendra du « goût » que la lumière me donnera.

20150416 OLJ Screen Shot
http://www.lorientlejour.com/article/920806/patricia-hakim-crier-son-silence.html

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour obtenir les dernières infos et être convié à nos événements